On adore le printemps, mais qui dit printemps, dit grand nettoyage après l'hiver! Je n'ai pas de jardin, mais j'ai la chance d'avoir une jolie terrasse et on adore y manger quand il fait beau. Sauf que chaque plaisir se mérite. Cela fait déjà plusieurs jours que je lave, frotte, jardine, huile les meubles, etc. J'ai le dos en miettes! J'avais déjà pas mal nettoyé au début du mois de mai, mais nous avons eu des pluies de sable, c'est une vraie horreur, et il a fallut tout recommencer, grrr! Aujourd'hui j'ai enfin pu profité et nous avons mangé dehors, quel bonheur!! 

J'ai préparé une salade de millet aux légumes grillés. Selon les saisons et ce qu'on a dans son frigo, on pourra adapter la recette avec des légumes ou des céréales au choix. L'idée de départ était de préparer du quinoa, mais j'ai finalement utilisé du millet. Lui aussi est sans gluten, c'est une bonne alternative au couscous, riz, blé ou pâtes et bien moins cher que le quinoa qui coûte le double dans les magasins bio. 

Plus que quelques jours avant la fête des mères et vous cherchez toujours une belle recette sucrée? Pour l'occasion, je vous présente ma recette 100% végétale de cheesecake aux cerises. J'ai pris beaucoup de plaisir à créer ce dessert qui était vraiment beau (presque aussi beau qu'un gâteau de grand pâtissier) et vraiment délicieux. Il a eu beaucoup de succès et a été vite mangé. Comme tous les cheesecakes, la préparation est un peu longue. Il vaut donc mieux s'y prendre tranquillement la veille, car il est composé de différentes couches. Pas d'inquiétude,  la recette est assez simple, d'autant plus qu'elle ne nécessite aucune cuisson et ça c'est vraiment bien! 




J'avais envie de tester la pâte crue, c'est-à-dire sans cuisson. Cet aspect est vraiment intéressant puisqu'on n'a même pas besoin d'allumer le four! Incroyable! 

Pourquoi aux cerises? Mon cher et tendre m'avait ramené des cerises quelques jours plus tôt. Je ne sais pas si vos hommes sont pareils, mais le mien n'a aucun sens des proportions quand il fait les courses. Un paquet de pâtes devient 3 paquets, 1/2 kg de cerises devient 2,5 kg, etc. L'intention est bonne, mais d'une part je n'ai pas la place de stocker des provisions pour des semaines dans mon seul et unique placard, d'autre part, je préfère acheter les fruits et légumes chaque jour pour ne pas les laisser perdre leurs vitamines dans le frigo.  Pour en revenir à mes cerises, il m'en restait pas mal et il fallait vraiment les consommer. Mon gâteau était tout trouvé: un cheesecake aux cerises!



J'en profite pour souhaiter un peu en avance une bonne fête à toutes les mamans, passez une excellente journée!

Temps de préparation: 35 minutes
Temps de repos: quelques heures
Temps de cuisson: 2 minutes 

Ingrédients pour un gâteau de 22 cm: 

Pour le fond:
  • 200 g de dattes dénoyautées
  • 60 g de noix (poids net des fruits)
  • 100 g de flocons d'avoine bio sans gluten
  • 30 g d'huile de coco
  • 2 c. à c. de cacao amer
  • 1 pincée de sel rose
  • 2-3 c. à s. d'eau
Pour l'appareil (la première couche blanche):
  • 90 g de noix de cajou nature non grillées non salées (soit 150 g après trempage)
  • 70 ml de lait végétal (amande par exemple)
  • 30 g d'huile de coco
  • 60 ml de sirop d'agave
  • 1 zeste de citron
  • Quelques gouttes d'extrait de vanille
  • 100 ml d'eau + 1 c. à c. d'agar agar
Pour la deuxième couche rose aux cerises:
  • 110 g de noix de cajou nature non grillées non salées (soit 180 g après trempage)
  • 50 ml de lait végétal (amande par exemple)
  • 30 g d'huile de coco
  • 60 ml de sirop d'agave
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 100 ml d'eau + 1 c. à c. d'agar agar
  • 200 g de cerises dénoyautées, à défaut des fraises ou des fruits rouges au choix
Pour décorer le gâteau:
  • Quelques cerises
  • Quelques fraises
  • Pistaches hachées
Matériel: 1 moule pour cheesecake à charnière

Préparation:

1. La veille, faire tremper les noix de cajou dans un récipient d'eau. 

Astuce: Si vous avez oublié de les faire tremper, il vous suffira de les faire bouillir une dizaine de minutes. 

Le fond:

2. Dénoyauter les dattes et couper grossièrement. Émietter les noix.


3. Verser tous les ingrédients dans le bol du mixeur et mixer. Ajouter si besoin quelques gouttes d'eau. La préparation obtenue doit prendre la consistance d'une farce compacte qui se détache facilement des bords du bol.




4. Huiler un moule à cheesecake. Répartir uniformément la préparation et bien la presser avec le dos d'une cuillère.




La première couche blanche: 

5. Verser dans le bol du mixeur: les noix de cajou trempées et égouttées, le lait, l'huile de coco, le sirop, le zeste de citron et l'extrait de vanille. Mixer jusqu'à obtention d'une préparation bien crémeuse.



6. Diluer 1 c. à c. d'agar dans 100 ml d'eau et faire bouillir 2 minutes.


7. Ajouter l'agar dans la préparation et mixer.

8. Répartir uniformément toute la préparation sur le fond du cheesecake. 

Mettre  au frais ou au congélateur selon le temps que vous avez à disposition. La première couche devra être suffisamment compacte avant d'y ajouter la deuxième couche.



La deuxième couche aux cerises: 

9. Verser dans le bol du mixeur: les noix de cajou trempées et égouttées, le lait, l'huile de coco, le sirop et le jus de citron de citron. Mixer jusqu'à obtention d'une préparation bien crémeuse.


10. Laver, sécher et dénoyauter les cerises. Les verser dans le mixeur et mixer avec le reste de la préparation.



11. Diluer 1 c. à c. d'agar dans 100 ml d'eau et faire bouillir 2 minutes.

12. Ajouter l'agar dans la préparation rose et mixer.

13. Répartir uniformément toute la préparation sur le fond du cheesecake. 




14. Mettre au frais quelques heures avant d'ouvrir la charnière du moule. 


Décoration du cheesecake:

15. Saupoudrer tout le gâteau de pistaches hachées. 

16. Former une fleur avec quelques fraises coupées en deux.

17. Au centre de la fleur, déposer quelques cerises entières.

Bonne fête à toutes les mamans! 


















Que tous ceux qui n'ont jamais préparé du topinambour lèvent la main. Je fais ma maligne, mais il a débarqué dans ma cuisine il n'y a pas si longtemps que cela. 
Nourrissant, peu calorique, riche en minéraux et sans amidon comme la pomme de terre ou la patate douce, ce tubercule longtemps mis aux oubliettes refait doucement son apparition sur les étals des marchés. Profitez-en, c'est la saison puisqu'on le trouve en hiver et au printemps. Mais qu'est ce qu'on en fait?

Il y a quelques années, je ne raffolais pas vraiment des viandes végétales. Je n'ai jamais spécialement aimé les acheter déjà prêtes et je n'aurais jamais eu l'idée de les faire moi-même. Elles sont pourtant faciles à préparer et assez rapides à faire, et comme diraient mes amies les Licornes, il est bien plus économique de les faire maison, surtout pour une famille de 4 personnes. Pour le repas d'aujourd'hui, j'ai donc préparé des saucisses viennoises végétales pour faire des hot-dog. Ne me demandez pas si niveau goût c'est exactement la même chose que les traditionnelles viennoises, non bien évidemment, mais j'ai utilisé un ingrédient magique qui fait des merveilles et dont je ne peux plus me passer: le paprika fumé! 

Voilà, voilà, mon livre est désormais le votre! J'attendais cette journée depuis tellement longtemps! Je ne vous dit pas dans quel état j'étais aujourd'hui!! Un grand merci à tous les lecteurs du blog qui m'ont envoyé un petit message, à tous ceux qui ont déjà commandé le livre ou qui pensent l'acheter. Le blog représente à lui-même un travail à plein temps, je tiens à ce qu'il reste exempt de messages publicitaires pour qu'il soit plus agréable à consulter et complètement gratuit, et à la portée de tous. Acheter le livre signifie soutenir et reconnaître tout mon travail, je vous en suis donc très reconnaissante! 

Vous êtes en train de baver devant votre écran? Moi j'ai rêvé de ce sandwich ces derniers jours! Certains ont parfois une grosse envie de chocolat ou d'une pâtisserie, moi j'avais une énorme envie de quelque chose de vraiment, mais vraiment super gourmand, avec des sauces et milles ingrédients! 


La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr